You are here
Home > Economie > Assurance > L’assurance prêt hypothécaire, bien s’informer avant de s’engager

L’assurance prêt hypothécaire, bien s’informer avant de s’engager

pret-hypo 2

Les établissements de crédit exigent systématiquement la souscription à une assurance hypothécaire avant d’accorder un prêt. Principalement, quand l’emprunteur dépose un fond en-dessous des 20% du coût de la propriété immobilière. Mais que faut-il savoir à propos d’un tel contrat ?

Le fonctionnement de l’assurance

Les organismes de prêt s’acquittent d’une prime pour recevoir une assurance hypothécaire. La plupart du temps, ils demandent à leur client de leur remettre l’équivalent de cette prime à titre de remboursement. Le prix de la prime est estimé selon la proportion de la valeur de la maison qui a fait l’objet de l’emprunt. Le montant peut être réglé en un seul paiement ou être additionné au coût du prêt hypothécaire et inséré dans les mensualités. Attention ! Assurance prêt hypothécaire est différente de l’assurance-vie prêt hypothécaire. Cette dernière garantit qu’en cas de décès de l’emprunteur, son héritier échappera au remboursement du solde restant dû. Le capital minimum pour obtenir l’assurance prêt hypothécaire est évalué en fonction du prix de cession du bien.

Les conditions pour se voir accorder l’assurance

Les institutions financières peuvent refuser de consentir à une assurance prêt hypothécaire lorsque le prix d’achat de l’habitation (nouvelle ou réaménagée) se trouve en-dessous d’un certain montant. La banque peut obliger son emprunteur à adhérer à un contrat d’assurance mais pas à celui qu’il propose. Il appartient au client de choisir son assureur. En outre, il est libre d’annuler son contrat d’assurance sans attendre la reconduction de celui-ci et sans pénalité.

Les risques couverts

En général, l’assurance prêt hypothécaire couvre trois sinistres : décès, invalidité et maladie grave (cancer, AVC, crise cardiaque, …). Les montants et les modalités de couverture sont déterminés par la compagnie d’assurance et doivent être spécifiés dans les clauses du contrat. Ce qui vaut également pour les exclusions et limites de garantie. D’où la nécessité de lire attentivement le document avant de le signer, au risque de s’engager dans un accord peu avantageux. En cas de doute, il serait toujours plus judicieux de demander au préalable l’avis d’un expert ou de chercher une meilleure offre en passant par un simulateur d’un prêt hypothécaire en Belgique, voir le site.

Avantages du prêt hypothécaire

D’un côté, l’assurance prêt hypothécaire assure les arrières de la banque ou de la société prêteuse contre les problèmes liés aux impayés hypothécaires. De l’autre, elle permet au client d’acheter un logement avec une mise de fonds à partir de 5% tout en recevant un taux d’intérêt comparables à ceux accordés pour une mise de fonds de 20%.

 Inconvénients

Adhérer à un contrat d’assurance prêt hypothécaire s’effectue en toute simplicité, en revanche, l’assuré n’est jamais sûr d’être couvert. En effet, c’est lors de la réclamation que la société d’assurance décide de couvrir ou non le sinistre, ce qui a engendré plusieurs conflits. Autres point négatifs :

  • pour un célibataire sans enfant, couvrir l’intégralité de son solde hypothécaire en cas de décès peut s’avérer inutile lorsqu’il jouit d’une protection d’assurance collective représentant le triple de ses revenus.
  • sans une assurance invalidité, assurer uniquement le montant du paiement hypothécaire peut être insuffisant si l’état d’incapacité persiste.
  • Avec un compagnon et plusieurs enfants à charge, le capital d’assurance vie égal au solde de l’hypothèque peut ne pas suffire pour maintenir la qualité de vie habituelle en cas de décès.
  • en clair, l’assurance hypothécaire proposée par les établissements financiers coûte souvent très cher et présente des profits limités. C’est pourquoi il vaut mieux opter pour une assurance prêt personnel afin de bénéficier de garanties plus favorables.

L’assurance personnel plutôt que l’assurance prêt hypothécaire

Pour bénéficier d’une plus large couverture, il vaut mieux se tourner vers l’assurance prêt personnel. Avec cette forme d’assurance, nul besoin de souscrire un nouveau contrat d’assurance lorsque l’hypothèque arrive à son terme, ce qui peut cependant nuire en cas de soucis de santé. En plus, la prime pourrait augmenter. Par ailleurs, l’assurance prêt personnel est plus abordable pour les assurés et très intéressante pour les sociétés financières. Elle considère beaucoup moins l’état de santé de l’assuré et offre le même traitement pour les personnes en bonne santé et en moins bonne santé, fumeuses ou non. Le plus : elle tient compte du profil de l’assuré (âge, sexe, mode de vie, profession, antécédents médicaux, etc.) et applique une prime moins chère aux personnes qui ont une meilleure situation.

Autre avantage de l’assurance prêt personnel : la compagnie d’assurance accepte ou refuse d’assurer le demandeur après une série de questions et de tests médicaux et ne manque pas de lui communiquer des informations précises et justifiées concernant sa décision. Pour continuer la liste des points forts, cette formule d’assurance offre à l’assuré le droit d’indiquer son bénéficiaire qui peut employer les montants perçus pour régler des besoins plus urgents. Enfin, la prime d’assurance prêt personnel est garantie pour la durée choisie par le souscripteur lors de la signature du contrat.

Laisser un commentaire

Top