Pourquoi avoir une assurance auto-entrepreneur ?

Le statut d’auto-entrepreneur attire chaque année des milliers de nouveaux créateurs du fait de sa simplicité. Cependant, il n’en demeure pas moins que la micro-entreprise (autrefois auto-entreprise) est une entreprise comme toutes les autres. Ainsi, il est important de vous prémunir des risques liés à vos activités. Notamment en souscrivant à des assurances pour auto-entrepreneurs. On vous en parle à travers cet article.

Pourquoi souscrire une assurance auto-entrepreneur ?

Il est important pour un travailleur indépendant d’avoir une bonne assurance. Vous réaliserez des activités en votre nom. Ainsi, vous serez responsable de tout dommage causé à vos :

A lire aussi : Les objets publicitaires, efficaces pour les entreprises

  • clients,
  • tiers,
  • fournisseurs,

Dès lors, une assurance est nécessaire pour prévenir les dommages qui pourraient être causés dans l’exercice de vos activités professionnelles. Ces dommages peuvent mettre en péril votre situation financière ou celle de votre famille. Ainsi, le choix d’une couverture adaptée fait partie des précautions à prendre avant de commencer vos activités.

Il est donc important de conclure un contrat spécifique. Par ailleurs, vous devrez adapter votre contrat si vous utilisez votre véhicule pour vos activités professionnelles. Ceci, afin de demander une utilisation adaptée à vos déplacements. Pensez aussi à vérifier les clauses sur la couverture du transport de marchandises et d’outillage professionnel. Sans oublier la garantie de l’espace en cas d’emménagement temporaire ou si vous l’utilisez pour garder votre matériel.

A voir aussi : La consommation énergétique des logements neufs est constituée à 75% d’électricité

L’assurance auto-entrepreneur est-elle obligatoire ?

Le statut d’auto-entrepreneur est populaire en raison de l’indépendance qu’il offre par rapport à une activité salariée. Il faut savoir que ce statut offre plusieurs avantages, notamment une certaine liberté, mais avec des risques supplémentaires.

En effet, en tant qu’entrepreneur individuel, vous êtes entièrement responsable de vos actes. En général, démarrer une activité d’auto-entrepreneur implique de souscrire une assurance.

Lors de la création de votre entreprise, il est important de savoir si ses activités sont réglementées. Vous devez également savoir si celle-ci vous oblige à souscrire à certains contrats d’assurance. L’assurance peut donc être :

  • une obligation fixée par la loi : cas de la garantie décennale incombant aux entreprises de construction, ou d’obligations d’assurance pour les conducteurs de véhicules ;
  • une obligation imposée par les textes qui réglementent l’activité : c’est des agents de voyages, des transporteurs de personnes, des diagnostiqueurs immobiliers, des administrateurs de biens, etc.

Il est donc important de connaître les règles qui s’appliquent à votre entreprise. Il faudra donc déterminer :

  • les risques que vous pouvez supporter compte tenu de vos capacités financières,
  • les risques qu’il soit souhaitable, voire nécessaire de confier à l’assureur.

 

Il est néanmoins recommandé de souscrire certaines assurances même si rien dans votre activité professionnelle ne vous y oblige.

Quelle assurance pour les auto-entrepreneurs ?

La loi oblige les industries réglementées, les professions libérales et les constructeurs à s’assurer en responsabilité civile professionnelle. Pour les autres professions, cette assurance est facultative, mais fortement recommandée. Ceci, parce que votre responsabilité civile personnelle ne couvre pas les dommages causés aux tiers. Peu importe qu’ils soient physiques, matériels ou immatériels, dans le cadre de vos activités professionnelles.

Tout constructeur (entrepreneur, maître d’ouvrage, architecte, technicien, bureau d’études, etc.) est tenu de souscrire une garantie décennale. Elle garantit que les dommages pouvant affecter la structure sont réparés jusqu’à 10 ans après l’achèvement officiel des travaux. Nul besoin d’attendre une décision de justice.

Si vous êtes concerné par cette obligation, sachez que vous devrez fournir à votre maître d’ouvrage ou à votre client une preuve de votre garantie décennale. Ceci, avant le début des travaux. Le coût d’une telle assurance est assez élevé et dépend de nombreux éléments (la taille de l’entreprise, l’étendue des garanties, etc.) Grâce à une assurance multirisque adaptée, vos biens professionnels, votre bureau, mais aussi votre habitation peuvent être garantis.

Enfin, quelle que soit son activité, pas un seul auto-entrepreneur n’est à l’abri de dommages ou d’accidents. Ceux-ci peuvent entraîner d’énormes pertes financières pour le travailleur indépendant, et conduire à l’arrêt de son activité. L’obligation de souscrire certains types d’assurance auto-entrepreneur notamment une assurance responsabilité civile professionnelle varie selon l’activité. En tant que micro-entrepreneur, vous êtes responsable des dommages causés par vous, vos locaux, ou votre matériel comme tout professionnel.

vous pourriez aussi aimer