Peut-on concilier rentabilité et solidarité ?

Dans cette très capitaliste, la rentabilité est le maître mot. Tout est fait dans le but de se faire un maximum de gain. Très souvent, cette situation lèse les plus faibles. On a donc tendance à croire, sinon à être certain que la rentabilité prend le pas sur les valeurs humaines. Pour toucher de plus près à la question de la rentabilité et essayer d’y apporter du sens, un travail de fond est fait sur https://www.mediatico.fr/ afin de recentrer l’humain au cœur de toutes les démarches.

La recherche du gain

Rechercher de l’argent est l’un des besoins primaires de l’homme moderne. L’argent lui permet de se nourrir, de s’éduquer, de se protéger ou encore de se divertir. Il est donc tout à fait normal d’en faire un combat quotidien. Cette situation a créé l’expansion de l’économie capitaliste.

A découvrir également : SBT a acheté la plateforme internationale de coaching Twin Corp

Qu’est-ce donc que le capitalisme ?

Le capitalisme est un système économique dans lequel les sources de revenu et d’échange appartiennent exclusivement à ceux qui en défendent la cause par le travail qu’ils fournissent.

Quels sont les principes du capitalisme ?

Le capitalisme repose sur deux moteurs essentiels : la propriété privée et le libre entrepreneuriat. Si une telle liberté semble bienfaitrice, elle peut très vite devenir encombrante et envahissante. C’est justement pour cette raison que des garde-fous ont été pensés par les uns et les autres afin de freiner les appétits capitalistes.

A lire également : Pourquoi recourir à un logiciel de caisse pour son commerce ?

Un éveil de solidarité

Parce que le capitalisme isolait de plus en plus les riches et plongeait tout aussi fortement les pauvres dans la pauvreté, des groupes ont tiré l’alarme. Les premiers syndicats se sont formés afin de défendre les intérêts de l’humain de façon générale, d’assurer son bien-être économique, mais surtout social.

Vers une économie solidaire

Alternative au capitalisme, on parle d’économie solidaire quand les entreprises concilient activité économique et équité sociale. C’est donc une autre façon de penser l’économie. La société est mise en avant.

Les principes d’une économie solidaire

L’économie solidaire place l’humain en son centre. L’enrichissement excessif est donc mis de côté. Pour qualifier une économie de solidaire, il est important d’y retrouver les éléments suivants :

  • L’éthique : le profit ne prime pas sur l’humain ;
  • La démocratie et la transparence : dans une économie solidaire, tout est fait au vu et au su de tous. Ce n’est qu’en observant cette transparence qu’on s’assure du respect des droits de tous. De plus, un accent est mis sur la possibilité d’exprimer librement ses opinions.
  • Un développement durable : Il ne sert à rien de s’enrichir en épuisant les ressources.
  • La solidarité : elle implique une équité dans la distribution des ressources, des bénéfices et des charges. Toute discrimination est donc bannie.

De plus en plus, l’on se rend compte des dégâts et des failles du capitalisme. Ce système, loin de bénéficier à l’homme, lui cause parfois bien des ennuis. C’est donc pour renverser la tendance que les économies solidaires se développent de plus en plus afin de nous permettre de conserver nos bonnes valeurs.

vous pourriez aussi aimer