Tout ce que vous devez savoir sur le suivi médical de bébé

Avoir des enfants est une des choses les plus merveilleuses du monde. Cependant, cela implique aussi de nombreuses responsabilités, comme la surveillance de sa santé. En effet, un bébé est encore très fragile jusqu’à un certain âge. C’est pourquoi vous ne devez surtout rien négliger si vous voyez des problèmes. Aujourd’hui, nous allons voir tout ce qu’il y a à savoir sur le suivi médical d’un bébé. Cela de sa naissance à son autonomie.

suivi médical bébéQuelle est l’utilité d’un suivi médical pour un enfant ?

Comme vous le savez, un bébé est très fragile. C’est pour s’assurer qu’il grandit en toute sécurité que vous devez effectuer un suivi médical.

A lire aussi : Comment résilier une mutuelle ?

Dès la naissance de l’enfant, il doit être en observation jusqu’à ce qu’il quitte l’hôpital avec ses parents. Ensuite, il devra consulter un pédiatre régulièrement jusqu’à ses 2 ans.

Normalement, les visites médicales se déroulent quand le bébé a 1 mois. Et ensuite tous les 2 mois jusqu’à ses 6 mois. Après cette visite, il ne reviendra chez un médecin que lorsqu’il aura 9 mois et ensuite 12 mois. La dernière consultation obligatoire chez un pédiatre a lieu quand le bébé atteint les 18 mois.

A lire également : Comment le CBD est-il extrait ?

Ces différents contrôles auront des objectifs assez précis. Tout d’abord, ce sera durant ces visites que l’on effectuera tous les vaccins obligatoires pour les enfants en bas âge. Ensuite, c’est un moyen pour contrôler la croissance du bébé, notamment au niveau du poids.

Les consultations médicales ont également pour but d’observer son développement psychologique et sa motricité. En cas d’anomalie ou de déficience observée, le pédiatre conseille les parents sur les démarches à suivre. Et il les guide vers l’accompagnement le plus approprié.

Les vaccins obligatoires

Le corps d’un bébé est extrêmement sensible aux différents microbes et bactéries présents dans l’environnement. C’est pour aider le corps à lutter contre ces différents ennemis que vous devez faire vacciner votre enfant.

Il faut toutefois souligner que les vaccins se font selon un calendrier bien précis. Un vaccin se fait à une date et le rappel se fait quelques mois plus tard. Ici, le rappel est bien plus important que le vaccin en soi. En effet, en représentant le microbe à l’organisme, le rappel renforce son immunité face à lui.

À 2 mois

Si vous vivez dans une zone à risque tuberculeuse, il faut faire un vaccin BCG. Mais si vous vivez en France, les premiers vaccins obligatoires sont effectués à 2 mois.

Il est tout à fait possible de réaliser un vaccin protégeant de plusieurs pathologies à la fois. Il s’agit de la diphtérie, de la coqueluche, du tétanos, de l’hépatite B, de la poliomyélite. Et également des infections à Haemophilus influenzae de type B. vous pouvez y ajouter le vaccin pneumocoque.

vaccin bébéÀ 4 mois

Quand le bébé arrive à 4 mois, il n’y a pas encore de nouveau vaccin à faire. Cependant, il est obligatoire de faire le rappel de tous les vaccins effectués auparavant. Comme il a été dit plus haut, c’est le seul moyen de renforcer l’immunité de l’organisme.

À 12 mois

Quand le bébé a 1 an, il doit faire un nouveau rappel de ces vaccins. Ajouté à cela, il doit aussi faire un nouveau vaccin RRO-VAR. C’est un vaccin qui protège à la fois de la rougeole, de la rubéole, des oreillons et de la varicelle.

À 18 mois

Arrivé à ce stage, on fait en toute logique le rappel du vaccin RRO-VAR. On rajoute également 2 autres vaccins, le méningocoque C et le HA-HB. Le méningocoque C protège l’enfant des pathologies comme la méningite. Quant au vaccin HA-HB, il lutte contre les hépatites A et B.

Les effets secondaires des vaccins

En principe, il n’y a pas d’effets secondaires graves liés aux différents vaccins. Toutefois, comme ils sont nouveaux pour l’organisme, il peut y avoir quelques petits symptômes non graves. Il s’agit d’une petite fièvre passagère quelques jours après le vaccin RRO. Vous pouvez aussi voir un gonflement au niveau de la piqûre.

Le contrôle de la croissance et du développement de l’enfant

En dehors des vaccins, les consultations médicales ont également pour but d’observer le développement et la croissance d’un bébé.

Chaque enfant a une vitesse de croissance différente. Mais l’essentiel pour un enfant normal est que sa vitesse de croissance soit constante.

En mesurant et en pesant un bébé à la naissance, un pédiatre estime sa croissance jusqu’à ce qu’il ait 1 an. À l’aide d’un pèse-personne médical, les parents peuvent aussi estimer si le poids de leur bébé est constant au fil des mois. Vous pouvez en savoir plus sur cet appareil sur le site Pese-personne.net.

Pour qu’un bébé grandisse correctement, le pédiatre donnera aussi des conseils concernant l’hygiène ainsi que la nutrition idéale. En suivant correctement les instructions, votre enfant peut se développer aussi bien physiquement que psychologiquement.

Mais à part le suivi médical, une autre responsabilité est de toujours veillez au bien-être de votre bébé.

vous pourriez aussi aimer