Paris : les voitures d’occasion seront-elles encore acceptées ?

Dans le but de minimiser radicalement la pollution d’origine routière, Paris intra-muros et la métropole du Grand Paris ont depuis le 1er juillet 2019 mis en place une ZFE (Zone à Faibles Émissions). Créée par arrêté préfectoral, cette dernière vise à privilégier les véhicules les moins polluants au détriment de ceux qui ne le sont pas. En se basant sur les vignettes anti-pollution (Crit’Air) apposées sur les véhicules, la collectivité territoriale y différencie ces derniers en fonction de leur classe environnementale et optimise par ce biais la politique de stationnement. Compte tenu de tout cela, les voitures d’occasion sont-elles encore les bienvenues au sein du périmètre de la ZFE parisienne ? On vous dit tout au cours de cet article.

À Paris, toutes les voitures d’occasion ne sont pas acceptées

Jusqu’à aujourd’hui, les véhicules d’occasion non classés ainsi que ceux appartenant aux catégories Crit’Air 5 et 4 n’ont pas le droit de circuler dans Paris intra-muros et la métropole du Grand Paris (c’est-à-dire toutes les communes se situant à l’intérieur du périmètre de l’autoroute 86) entre 8 h et 20 h. Cette restriction de circulation est opérationnelle du lundi au vendredi pour les véhicules particuliers, excepté les jours fériés, et tous les jours pour les cars, bus et poids lourds. Cependant, si les voitures vieilles et polluantes sont les plus impactées, celles bénéficiant d’une carte grise collection qui ne se trouvent pas dans le champ d’application du dispositif Crit’Air peuvent à tout moment circuler à Paris.

Lire également : Nissan innove avec sa pile éthanol

Les véhicules d’occasion de catégorie Crit’Air 4 sont reconnaissables par la pastille marron qui y est apposée. Ce sont des modèles diesel répondant aux normes Euro 3 (modèles mis en circulation entre le 1er janvier 2001 et le 31 décembre 2005). Les voitures d’occasion de catégorie Crit’Air 5 portent quant à elles une pastille grise. Elles sont équipées d’un moteur diesel et répondent aux normes Euro 2 (mises en circulation entre le 1er janvier 1997 et le 31 décembre 2000). Les modèles non classés sont les plus polluants de tous, raison pour laquelle ils n’ont droit à aucune vignette Crit’Air. Ce sont des véhicules diesel et essence immatriculés avant le 31 décembre 1996.

Quel véhicule d’occasion choisir si l’on souhaite circuler sans restriction à Paris ?

Vous n’avez qu’à vous rendre auprès d’une agence spécialisée dans la distribution automobile pour trouver une large gamme de voitures d’occasion à Paris ou faire appel à un mandataire auto. Dans tous les cas, pour pouvoir circuler sans limitation dans les ZFE à Paris, vous ne devez opter que pour un modèle dont la classe environnementale est autorisée.

A découvrir également : Faire appel à un professionnel pour l'enlèvement de votre épave

flux automobile à Paris

Pour répondre à ces critères, vous devez alors faire l’acquisition d’une voiture répertoriée dans l’une des catégories suivantes :

  • Crit’Air 3 (pastille orange) : véhicule essence ou hybride répondant aux normes Euro 2 ou Euro 3 (1er janvier 1997- 31 décembre 2005) ; véhicule diesel conforme aux normes Euro 4 (1er janvier 2006 – 31 décembre 2010),
  • Crit’Air 2 (pastille jaune) : voiture hybride ou essence répondant aux normes Euro 4 (1er janvier 2006 – 31 décembre 2010) ; modèle diesel conforme aux normes Euro 5 ou Euro 6 (à partir du 1er janvier 2011),
  • Crit’Air 1 (pastille mauve) : véhicule hybride ou essence répondant aux normes Euro 5 ou Euro 6 (à partir du 1er janvier 2011),
  • Crit’Air 0 (pastille verte) : véhicule zéro émission 100 % hydrogène ou électrique.

Il est aussi possible d’opter pour la transaction entre particuliers pour faire des économies et trouver un modèle plus spécifique. Par contre, cette option se révèle plus risquée.

Cependant, le Grand Paris souhaite étendre les restrictions de circulation aux véhicules Crit’Air 3 à compter de juillet 2022, puis aux Crit’Air 2 à partir de janvier 2024. Dans le second cas, toutes les voitures diesel, y compris les modèles récents, seront bannies de la circulation. Il en est de même pour les véhicules essence d’avant 2011. Il convient aussi de préciser que la mairie projette de retirer de la circulation toutes les voitures à essence à partir de 2030.

Si vous souhaitez alors garder le plus longtemps possible votre automobile, il apparaît plus opportun d’orienter votre choix vers un véhicule d’occasion propre classé Crit’Air 0 ou Crit’Air 1. Il vous permet de circuler librement à Paris ainsi que dans d’autres ZFE se trouvant dans d’autres agglomérations françaises, même jusqu’en 2030. Pour ce qui est de leur coût, vous n’avez rien à craindre puisque le tarif des modèles d’occasion est relativement réduit comparativement aux modèles neufs.

De plus, vous pouvez, sous certaines conditions, bénéficier du bonus écologique dédié à ceux qui souhaitent louer ou acheter une automobile (neuve ou d’occasion) électrique ou hybride rechargeable propre. Cette aide financière est directement déduite du coût de la voiture ou remboursée après l’acquisition si vous en faites la demande. Son montant peut aller jusqu’à 6 000 € pour un véhicule particulier ou 7 000 € pour une camionnette. Ensuite, assurez votre véhicule et choisissez le contrat d’assurance qui correspond le plus à vos besoins et roulez sereinement dans Paris sans vous poser de question !

vous pourriez aussi aimer