You are here
Home > Divers > Business > La télétransmission, une évidence pour les infirmières libérales

La télétransmission, une évidence pour les infirmières libérales

Bien que l’on parle rarement de la télétransmission, il faut avouer qu’elle s’est progressivement imposée dans le quotidien de tous les professionnels libéraux de la santé. Au fil des années, la télétransmission a constitué une véritable révolution dans l’univers administratif. Voici ce qu’il faut savoir sur cette pratique.

La télétransmission, une réalité pour les infirmières libérales

Bien qu’elle suscite de moins en moins de débats, il faut dire que la télétransmission est devenue une réalité incontournable dans le quotidien des infirmières libérales. Il faut dire que ce sont les pouvoirs publics qui l’ont portée et soutenue tout en soulignant les nombreux avantages qu’elle représente. Ainsi, la télétransmission vise particulièrement à traiter les feuilles de soins plus rapides, donc un remboursement moins long à obtenir. Pour y prétendre, l’infirmière libérale va devoir disposer d’une carte vitale, celle-ci étant nécessaire, mais aussi d’un logiciel de télétransmission. Ce qui permet de substituer la feuille de soins électronique (FSE) au document papier que les clients envoient souvent à leur caisse d’assurance maladie.

Aujourd’hui, nous avons Albus, un logiciel d’une société de facturation pour infirmière qui accompagne les professionnels dans les différentes opérations de télétransmission. Pour cela, le respect des règles établies par le cahier des charges du GIE SESAM-Vitale est primordial.

La technologie au service des infirmières libérales

Durant l’année 2016, on a pu compter plus d’un milliard de feuilles de soins électroniques. Ce qui représente une augmentation considérable par rapport à l’année 2015. Cela démontre souvent qu’outre les atouts de la télétransmission, il reste encore de nombreux autres axes de développement de cette technologie. Aussi, nous avons le développement des demandes de remboursement, mais la progression est nettement moins spectaculaire que pour les FSE.

Aujourd’hui, si l’on sait que la télétransmission permet d’assurer la simplification des tâches administratives aux infirmières libérales comme à tous les professionnels de santé, elle est aussi très bénéfique aux patients, car elle leur assure un remboursement plus rapide. Ce qui entraîne en même temps la réduction des frais d’envoi à la poste. Dès lors, on comprend mieux la volonté des autorités à vouloir étendre la transmission à l’ensemble des infirmiers libéraux en mettant en avant les aides dont ils peuvent bénéficier en l’adoptant.

Il faut dire que la plupart des infirmiers expriment des réticences par rapport à la télétransmission. Les aides qui sont disponibles sont comprises entre 90 et 300 euros. Ce qui est assez peu significatif pour leur faire changer d’avis.

Top