Comment faire marcher son assurance prêt immobilier ?

L’assurance prêt immobilier n’est pas obligatoire pour réussir son projet immobilier. Cependant, malgré le silence de la loi, presque aucune institution bancaire n’accorde de prêt immobilier sans exiger cette assurance. En effet, pour une démarche aussi importante qu’un prêt immobilier, il est évident qu’une solution protège aussi bien la banque que l’emprunteur ; d’où l’assurance prêt immobilier. Mais, comment la faire marcher ? Découvrons !

En quoi consiste l’assurance prêt immobilier ?

L’assurance prêt immobilier représente une couverture financière que la banque demande systématiquement avant d’accorder à un emprunteur, un prêt immobilier. Au cours de la procédure de demande de prêt immobilier, la banque exige que l’emprunteur souscrive à l’assurance soit directement auprès d’elle, soit chez un assureur externe ; depuis la loi Lagarde.

A voir aussi : La voyance pour trouver son bien immobilier

Comment l’assurance prêt immobilier fonctionne-t-elle ?

L’assurance prêt immobilier a pour but de garantir le remboursement du crédit par l’organisme assureur ; en cas d’invalidité, d’hospitalisation longue ou de décès de l’emprunteur. En effet ; d’une part, l’idée est d’éviter à la banque le risque de graves pertes en cas d’insolvabilité de l’emprunteur. Ainsi, lorsqu’il y a défaillance du paiement de l’échéance, l’assurance se substitue au débiteur et verse de ce fait, des indemnités à la banque. D’autre part, cette démarche protège l’emprunteur et sa famille en leur évitant de perdre le bien immobilier pendant la disette.

Comment faire marcher l’assurance prêt immobilier ?

prêt immobilier

A lire en complément : Immobilier de prestige : le sud de la France séduit toujours

On ne peut espérer bénéficier de l’assurance prêt immobilier sans y avoir souscrit au préalable. Ainsi, il est recommandé de considérer les offres du marché ; d’analyser de comparer et de choisir l’offre d’assurance la plus alléchante. Mais, comment reconnaitre une offre avantageuse ? Pendant la première simulation d’une assurance-crédit pour un prêt immobilier, le banquier remet à l’emprunteur une Fiche Standardisée d’Information (FSI) précisant :

  • Les garanties d’assurance minimales exigées par la banque prêteuse ;
  • Les garanties proposées par l’assurance groupe de la banque ;
  • Le coût détaillé de la compagnie d’assurance groupe de la banque

L’emprunteur ayant la possibilité d’opter pour une assurance externe à celle de la banque (délégation d’assurance), peut se diriger vers d’autres assureurs afin de comparer et se servir de la concurrence pour accéder à de meilleures offres. D’ailleurs, il y aurait plus d’intérêt de souscrire une assurance externe à celle de votre banque. Car dans la majorité des cas, ceux qui optent pour une assurance externe voient leurs cotisations se réduire en moyenne de 50 %, alors qu’ils sont aussi bien couverts, voire mieux, puisqu’ils ne payent plus la marge de la banque.

En outre, pour réellement faire marcher votre assurance, trois éléments sont essentiels : la maîtrise des garanties (il ne servira à rien d’opter pour une garantie perte d’emploi si votre retraite est dans moins de 5 ans par exemple). Ensuite, la répartition de la quotité (elle jouera sur les coûts d’assurance) et le type de contrat.

Par mesure de prévention, vérifiez que le tarif de l’assurance soit bien garanti pendant toute la durée du prêt, quelle que soit l’évolution de votre statut ; au risque de voir votre cotisation grimper par exemple, en cas de changement d’emploi.

vous pourriez aussi aimer