Infrastructures payées dans un projet de maisons neuves: combien cela vaut vraiment?

Qui dit développement de nouveaux projets immobiliers dit extension des réseaux d’infrastructures. Mais alors à qui reviennent ces frais? De manière générale, les constructeurs assument les coûts relatifs au développement des infrastructures spécifiques à la nouvelle habitation mais ne vous réjouissez pas trop vite car ces frais additionnels sont ensuite transférés aux acheteurs. Cela étant, vous vous posez alors certainement une multitude de questions, à savoir: quels sont les travaux d’infrastructures nécessaires lors du développement d’un nouveau quartier résidentiel? Et surtout, à combien sont estimés ces coûts? Pour faire la lumière sur ces différents points, voici quelques informations.

 

Lire également : Les métiers immobiliers qui recrutent en France en 2016

Les infrastructures requises pour le développement d’un quartier résidentiel: quelles sont-elles?

Pour les acheteurs, un projet de maisons neuves s’accompagne bien entendu des frais relatifs au coût de construction de la nouvelle habitation mais également des frais d’infrastructures. En l’occurrence, il peut alors s’agir des frais d’études techniques, du développement des rues et de la mise en place de l’éclairage ou encore de l’extension des systèmes d’aqueduc et d’égout. Si ces frais sont inclus dans le prix d’achat de la maison, il n’en est pas moins que le développement de telles infrastructures peut engendrer une augmentation des coûts dans les usines de traitements des eaux ou au niveau des réseaux de transport, il pourrait alors également en résulter sur le montant des taxes foncières.

 

A lire aussi : Franchise ou indépendant : quelles voies choisir pour une agence immobilière ?

Quel est le coût des infrastructures dans le cadre d’un projet de maison neuve?

Si les coûts relatifs au développement ou à l’extension des infrastructures varient grandement d’une municipalité à l’autre, il reste que le prix d’achat d’une maison neuve peut être relativement conséquent. Plus explicitement, ces frais sont fonction du budget municipal, du nombre d’habitant dans la ville et des développements requis pour assurer le confort des citoyens. Notez que pour favoriser l’accessibilité à la propriété et implicitement générer un certain dynamisme dans la ville, les municipalités ont tout de même intérêt à limiter le montant des factures destinées aux constructeurs et indirectement aux acheteurs. Considérant ces paramètres, notez que les frais d’infrastructures peuvent représenter de 5000 à 30000$ sur le prix d’achat de votre nouvelle habitation.

 

En résumé, avant de vous orienter vers un projet de construction neuve, il demeure primordial de vous renseigner sur les frais relatifs au développement des infrastructures. Questionnez-vous alors sur les systèmes déjà présents dans la ville, l’état des réseaux et les travaux requis pour vous permettre d’avoir accès à toutes les commodités dans votre futur logement. Cela étant, gardez à l’esprit que vous devez différencier les travaux d’infrastructures requis pour le projet et donc inclus dans le prix d’achat de votre domicile de ceux qui sont requis hors du site et dont les frais pourraient alors apparaître dans les taxes foncières. Ne vous précipitez donc pas avant d’entreprendre votre projet, procédez tout d’abord à une analyse financière.

vous pourriez aussi aimer