Un premier médecin coupable d’acte criminel au Canada

Les raisons pouvant amener un patient et son médecin à se présenter devant un juge pour régler leurs litiges sont bien nombreuses. Mais au Canada, c’est bien la première fois que l’on voit un médecin reconnu coupable d’un acte criminel dans l’exercice de ses fonctions. Tous les autres médecins qui avaient déjà été accusés au criminel ont fini par être acquittés. Mais il faut dire qu’avec le Dr Jérôme Dufour, la situation est bien différente. Sa « négligence » a coûté la vie à une femme. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle il a accepté de plaider coupable.

Qu’est-ce qui s’est réellement passé ?

Lilianne Noury était une dame assez âgée qui suivait une cure de désintoxication pour l’alcool et le tabac. Elle a été hospitalisée à l’hôpital de la Cité-de-la-Santé à Laval et devait être suivie par le docteur Jérôme Dufour qui était le seul urgentologue présent pour le quart de nuit. Mais la patiente n’avait pas envie de rester. Quatre fois d’ailleurs, elle a demandé à ce qu’on la laisse quitter les lieux. À un moment de la soirée, la dame s’est rendue dans les toilettes avec sa bonbonne d’oxygène juste pour fumer.

Lire également : Acheter un fond de commerce : comment ça marche ?

Le médecin l’a su et l’a d’ailleurs noté sur son dossier « est allée fumer aux toilettes… congé », acceptant ainsi de lui donner son congé, alors que quelques heures plus tôt, il lui avait diagnostiqué « une maladie pulmonaire obstructive chronique sévère et exacerbée ». La dame a été retrouvée morte chez elle le même jour. C’est alors que la fille de la défunte a décidé de saisir la justice, ne comprenant pas les raisons pour lesquelles le médecin l’aurait laissé partir, vu son état. Elle a rapidement contacté un collègue de l’avocat Calandra (plus d’infos sur https://www.avocat-calandra.com/) et a décidé de porter plainte.

Possibilité d’exercer la médecine une fois la peine écoulée

Le Dr Dufour n’aurait jamais dû accorder ce congé à la dame. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle il a plaidé coupable d’avoir omis de fournir les choses nécessaires à l’existence d’une personne à sa charge. Il n’a même pas pris la peine de s’assurer que la patiente ait confirmé par écrit sa décision de quitter les lieux. Il a d’abord été radié 5 mois par son ordre professionnel et doit aussi verser une amende à la famille de la défunte. Il a été condamné à 9 mois de détention dans la collectivité. Mais il a la possibilité de continuer à exercer la médecine une fois la peine écoulée.

A lire en complément : Les solutions pour la garde de votre bébé !

Dans ce genre de situation, il faut toujours penser à se rendre sur https://www.avocat-calandra.com/ afin de trouver un avocat droit de la santé qualifié. Https://www.avocat-calandra.com/ vous permettra de résoudre tous vos litiges liés à votre activité en tant que professionnel de la santé.

vous pourriez aussi aimer