Tout pour devenir un boucher de qualité

Pour devenir un boucher de qualité, il convient de suivre une formation spécifique en la matière afin d’acquérir un véritable savoir-faire. Mais, ce n’est pas tout puisque pour être un excellent boucher, il faut avoir des qualités spécifiques.

Quelles sont les études et formations à suivre ?

Il faut tout d’abord connaître les bases en matière de boucherie puis renforcer ses connaissances. Pour ce faire, il convient de passer son CAP « boucher » ou un CTM (certificat technique des métiers) spécialisation « boucher » ou « préparateur option boucherie ». Un an après le CAP, il est recommandé de passer un MC « employé traiteur » qui est un diplôme permettant au futur boucher d’exercer aussi sa profession chez un traiteur.

A lire en complément : Un CV plus tendance pour vos recherches d'emplois

Deux ans après le CAP ou le Bac Pro, il est possible de passer son BP « boucher ». Après ce brevet professionnel, renforcer ses acquis en obtenant un BM « boucher charcutier traiteur » est un plus. Aussi, suite à un Bac Pro « boucher », poursuivre une formation plus approfondie délivrant un BMS « boucher charcutier » traiteur (niveau Bac +2) est une excellente option.

Quelles sont les missions d’un boucher ?

Cela dépend clairement de l’endroit où le boucher officie. Le boucher peut se charger du transport et du « désossage » des animaux en carcasses. Il s’occupe également du découpage des viandes en morceaux et de la préparation de la viande avant la vente. Volailles, lapins et gibiers sont également préparés par le boucher.

A voir aussi : Le café vert est le secret pour maigrir sans effort

Un boucher de qualité est aussi capable de réaliser des décorations de plats à base de viandes, de cuisiner des plats à emporter et de fournir aux acheteurs des conseils quant à la préparation et la cuisson de ses produits. Un boucher ayant sa propre boutique doit également prendre en charge la gestion et le contrôle de la comptabilité de son entreprise.

Quelles sont les qualités d’un bon boucher ?

Ce professionnel doit être capable de s’adapter aux changements de température étant donné qu’il est amené à faire des va-et-vient entre la chambre froide et son point de vente.

Le boucher doit également être adroit et très manuel. Enfin, Il doit connaître et appliquer à la lettre les règles d’hygiène

vous pourriez aussi aimer