Textile antibactérien, est-ce vraiment efficace ?

Question t-shirt personnalisé, on peut dire que les fabricants ont fait forts pour cette fois. Ils ont eu la brillante idée de créer des t-shirts antibactériens que l’on peut également utiliser comme support de communication.

Faculté antibactérienne des t-shirts personnalisés, un fait avéré

À ce qu’il parait, le t-shirt personnalisé antibactérien est l’unique objet publicitaire doté en interne d’un produit luttant contre les bactéries et non uniquement à l’extérieur. Ce qui accentue son efficacité. Il se trouve même que son efficience dure tout le long de la vie du t-shirt. Cet outil d’écriture publicitaire est en effet, doté d’une substance capable de lutter contre les bactéries les plus tenaces et de les supprimer en moins de 24 heures. Du moins, c’est ce qu’affirment le Ministère Américain de la Nourriture et de la Substance Chimique (FDAS), la Direction Européenne des Produits Bionocifs (BPD) et l’Agence Britannique pour la Santé et la Sécurité (HSE). Avec la certification de ces trois institutions internationales, il est donc soutenu que ce produit est efficace. Vous pouvez donc être certain que votre objet publicitaire sera apprécié autant par les professionnels que les particuliers.

A voir aussi : Le don en ligne : action noble pour sauver des vies humaines

À quel endroit ce type de t-shirt personnalisé est-il le plus utile ?

Comme tout t-shirt qui se respecte, ce type de t-shirts publicitaires peut être utilisé partout, mais il est plus utile dans les endroits de passages où de nombreuses personnes évoluent. Ses facultés antibactériennes conviennent donc parfaitement aux banques, écoles, entreprises, salle d’attente, accueil, etc. En sa présence, il serait donc impossible qu’une personne infectée puisse transmettre des germes de bactéries à un individu sain. En effet, cette barrière protectrice directement intégrée dans le t-shirt, lors du moulage peut protéger efficacement son utilisateur contre 99.9 % des souches bactériennes qui peuvent s’échanger au quotidien. D’ailleurs, ses actions ont été testées et il se trouve qu’il est capable d’éliminer le Staphylocoque doré (Clostridium Difficile et MRSA), le Listeria monocytogenes, la Salmonella entériditis, l’Escherichia coli, le Bacillus cereus, l’Aspergillus niger, le Pseudomonas aeruginosa, le Klebsiella pneumoniae, le Saccarmyces cerevisiae et le Penecillium purpurogenum, qui sont des bactéries particulièrement virulentes et classées dans la catégorie des  souches bactériennes résistantes aux antibiotiques.

A découvrir également : Les enjeux de l’éclairage public dans le monde

vous pourriez aussi aimer