High-tech

Retour sur 2012, l’année où Noroit avait réussi son pari industriel