You are here
Home > Maison > Ameublement > Un matelas ferme n’est guère plus souhaitable qu’un matelas souple

Un matelas ferme n’est guère plus souhaitable qu’un matelas souple

Malgré ce que l’on pourrait penser, un matelas ferme n’est pas forcément plus bénéfique qu’un matelas souple, il a était clairement démontré qu’un matelas ferme peut causer aussi bien des dommages physiques sur le corps humain qu’un matelas trop moelleux.

En effet, ce type de matelas n’est adapté que pour certaines morphologies particulières. La fermeté du couchant dépend du poids et de la taille de l’individu qui utilisera le matelas. En se basant sur l’IMC (l’Indice de Masse Corporelle) de l’utilisateur du matelas, les professionnels évaluent le type du matelas qui convient le mieux à sa morphologie. En définitive, on peut en conclure que plus l’utilisateur du matelas est mince, plus son type de couchage devra être moelleux et souples. Par exemple pour 2 personnes ayant tous deux la taille de 1,70 m, l’un pesant 60 kg et l’autre pesant dix kilos de plus soit 70 kg, pour le premier les professionnels lui conseilleront un matelas souple alors que pour le second ils choisiront qu’un matelas ferme lui sera plus adapté comme un matelas matelas à mémoire de forme.

Il n’existe aucune réelle normalisation des types des matelas

De plus, comme il n’existe aucune réelle normalisation en ce qui concerne les dénominations des types des matelas, il est clair que l’appellation de matelas ferme peut induire les utilisateurs en erreurs car chaque fabricant de matelas est libre de définir ses matelas comme bon lui semble. Ce qui signifie qu’on peut parfaitement concevoir qu’un matelas en mousse viscoélastique qui aurait exactement les mêmes caractéristiques, même taille et même épaisseur puisse être défini par un fabricant de matelas souple alors que chez un fabricant concurrent, il soit qualifié comme étant un matelas ferme.

On peut donc en déduire qu’en définitive, un matelas ferme n’est guère plus souhaitable qu’un matelas souple. Afin que le sommeil puisse être réparateur pour vos nuits, il faut que le matelas, de n’importe quel type qu’il soit (ferme ou mi-ferme, moelleux ou équilibré) maintienne assez le corps de l’utilisateur du matelas afin qu’il ne s”enfonce pas, mais il ne doit pas non plus engendrer des points de pressions qui occasionneront lors du réveil du dormeur des raideurs musculaires ou des maux de dos. Les points de pression peuvent également gêner votre circulation sanguine.

Top