C’est quoi une kératose actinique ?

La kératose actinique est une maladie de la peau qui s’apparente au cancer de la peau ou au psoriasis. Cependant, elle a ses particularités et ses symptômes qui la distinguent. Alors, que savoir de la kératose actinique ? Quelles en sont les causes ? Quelles sont les complications qui peuvent en résulter ? Éléments de réponse dans cet article.

Qu’est-ce qu’une kératose actinique ?

La kératose actinique est une affection précancéreuse qui touche essentiellement les couches superficielles de l’épiderme. Elle apparaît sous forme de lésions ayant l’aspect de plaques squameuses, le plus souvent causées par une exposition chronique au soleil. Les parties couramment touchées par le fait sont entre autres les bras, les mains, les oreilles, le visage et le cuir chevelu, notamment chez les chauves. Lorsque les lésions ne connaissent pas un traitement, 15% d’entre elles peuvent facilement évoluer et devenir une forme de cancer de la peau connue sous le nom d’épithélioma malpighien spinocellulaire. Chez les individus ayant plus de 5 lésions de kératose actinique, il est possible que ce pourcentage s’accroisse.

A découvrir également : Contre visite médicale : quelle est son utilité ?

Notons que la kératose actinique se retrouve très souvent chez les personnes ayant une peau claire. C’est justement pour cette raison que 11% à 26% des Américains du nord et des Européens en sont très souvent victimes. Mais, le pays qui enregistre un fort taux de kératose actinique dans le monde est l’Australie.

Quelles sont les causes de la kératose actinique ?

La kératose actinique est principalement causée par les rayons ultraviolets UV du soleil et les lits de bronzage. En effet, les rayons UV altèrent le matériel génétique des cellules de l’épiderme. Lorsque certains gènes sont mutés, on note une augmentation anormale des cellules qui sont responsables de la formation des lésions. Il existe par ailleurs plusieurs facteurs de risque de la kératose actinique. Entre autres, on a :

A lire aussi : Taxis conventionnés CPAM : les avantages de la réservation en ligne

L’âge

La kératose actinique n’a pas une limite d’âge. Cependant, le risque de contraction devient grand en cas d’exposition au soleil.

Une immunosuppression

Elle se manifeste par la réduction de la capacité du corps à identifier les cellules anormales et à les combattre, notamment lorsque le système immunitaire est faible. Dès lors, les cellules ayant connu une modification de gènes croissent facilement pour donner lieu à une formation de lésions.

Le sexe

Le sexe fait partie des principaux facteurs de risque de la kératose actinique. En effet, les femmes travaillent plus souvent à l’intérieur. Elles s’exposent donc moins au soleil, ce qui n’est pas le cas chez les hommes. De fait, on dénombre plus d’hommes victimes de la kératose actinique que les femmes.

Quels sont les symptômes et les complications de la kératose actinique ?

Les lésions de la kératose actinique se présentent sous forme de petites plaques surélevées ou squameuses plates. Elles ont une teinte qui varie entre celle normale de la peau au brun rougeâtre. Leur diamètre est de 3 mm à 10 mm environ, ce qui peut s’augmenter de façon graduelle. Autour de la lésion, la peau peut présenter certains signes de dégâts dus au soleil, tels que les vaisseaux sanguins éclatés, les taches foncées et la coloration jaunâtre. Lorsqu’elles ne sont pas très vite traitées, les lésions peuvent s’épaissir ou durcir. On peut remarquer un changement de la couleur qui passe, en effet, du rouge au brun. Parfois, au niveau de la lésion, peut se former une corne cutanée, c’est-à-dire une excroissance qui se présente sous la forme d’un cône.

Généralement, la kératose actinique se retrouve sur le visage. Cependant, les lésions peuvent siéger sur toutes les autres parties du corps, notamment celles qui sont chroniquement exposées au soleil. C’est l’exemple des jambes, des bras et du dos des mains. Pour des personnes qui se livrent à un bain de soleil, les lésions peuvent se présenter sur tout leur corps. Par ailleurs, on distingue plusieurs complications de la kératose actinique. Mais, la plus dangereuse est le cancer de la peau. Lorsque la lésion prend d’assaut le derme, elle est considérée comme un épithélioma malpghien spinocellulaire, qui n’est rien d’autre qu’une forme du cancer.

Le cas échant, lorsque des dispositions sanitaires ne sont pas prises, il est possible que le cancer se propage à d’autres parties du corps. Ainsi, les lésions surélevées peuvent devenir cancéreuses. On estime d’ailleurs que sur 1 000 lésions de kératose actinique, 1 peut devenir cancéreuse. Quoi qu’il en soit, pour prévenir ce mal, vous devez tout simplement éviter la surexposition au soleil.

vous pourriez aussi aimer