L’intégration de la chaudière à granulés de bois dans le cycle de la biomasse

La biomasse

La biomasse représente l’ensemble de la matière organique d’origine végétale ou animale pouvant se transformer en énergie. Elle provient des végétaux, du milieu marin et de la décomposition des êtres vivants. Cette matière organique a la particularité d’être composée de carbone et d’être renouvelable car elle liée au cycle de la vie.Les énergies fossiles (pétrole, gaz et charbon) mettent des millions d’années à se former et nécessitent des moyens d’infrastructure conséquents pour leur extraction. La biomasse est facile d’accès (forêts, déchets organiques,…), se renouvelle sous quelques décennies avec la gestion des zones forestières par exemple.

Contrairement aux énergies fossiles, la biomasse dégage très peu de dioxyde de carbone lors de la combustion, l’élément principal du gaz à effet de serre responsable du réchauffement climatique. Grâce à la photosynthèse, la croissance des végétaux permet de fixer le dioxyde de carbone présent dans l’air. La photosynthèse contribue donc à la lutte contre le réchauffement planétaire tout en maintenant une balance en carbone constante.

A découvrir également : Quel type de chauffage choisir en 2020 ?

La biomasse est donc une source d’énergie intéressante

La chaudière à granulés de bois

Le granulé est également appelé pellet. Le principe de la chaudière à granulés est le même que celui d’une chaudière classique. Le combustible est brûlé et fournit de la chaleur pour le chauffage central et l’eau chaude sanitaire via un ballon. La chaudière est associée à un silo contenant les pellets pour un fonctionnement en toute autonomie.

La chaudière à granulés de bois présente de gros avantages en terme de confort avec un contrôle de sa combustion, une régulation automatique en fonction de la température souhaitée, des fonctions d’auto-nettoyage et la collecte des cendres dans un bac. Son rendement est généralement compris entre 80 et 90%.

A découvrir également : LED : miracle technologique au service de l'écologie

Les coûts

Une chaudière à granulés de bois est un investissement important. Selon le modèle choisi, il faut compter de 12 000 à 20 000 € pour l’achat de la chaudière, du silo, du ballon et les frais de pose. Les granulés coûtent entre 200 et 350 € la tonne selon le mode de conditionnement (sac ou vrac).

Des aides financières sont prévues pour accompagner cet investissement. Depuis le 1er janvier 2013, un premier achat de chaudière permet un crédit d’impôt de 15%, il est de 26% pour un renouvellement.

Par ailleurs, la chaudière à granulés de bois permet d’économiser jusqu’à 50% sur la facture de chauffage ce qui amortit également son acquisition dans le moyen terme.

vous pourriez aussi aimer