Un trek en famille, mission impossible ?

Un trek est souvent entrepris seul ou à deux. On se dit que c’est une affaire de jeunes, de personnes dans la force de l’âge, en bonne forme physique. Il est rare de croiser des familles entières ou des enfants sur des sentiers vallonnés perdus à l’autre bout du monde. Pourtant, c’est une passion qui peut se transmettre de génération en génération et on peut y initier les enfants dès leur plus jeune âge. Un trek en famille, c’est possible ! Cela nécessite juste un minimum d’organisation, un choix de destinations et d’itinéraires adaptés à chacun et surtout à tous les âges.

 

Lire également : Est-ce que la chaîne Salto est payante ?

A partir de quel âge emmener mon enfant ?

 

Evidemment, il semble compliqué d’emmener avec soi un nouveau-né en trek, et ce ne sera d’ailleurs peut-être pas la première idée des jeunes parents. En revanche, pour les amoureux et habitués du voyage, il semble difficile d’attendre plus de 5 ou 6 ans pour repartir à l’aventure, et ça tombe bien car c’est l’âge préconisé pour emmener ses enfants avec soi !

A lire aussi : S’évader en Corée pour un séjour de bien-être

 

A partir de 5 ans, un enfant semble capable de voyager s’il est bien entouré, le but étant évidemment de ne pas le bousculer dans ses habitudes mais de l’ouvrir petit à petit à d’autres coutumes. A cet âge, les enfants peuvent marcher jusqu’à 2 km par jour. A priori, ils s’habitueraient plus vite que les adultes aux autres civilisations ! Aussi, il faut s’assurer de la bonne forme physique de l’enfant et de sa capacité à apprécier les longues promenades et le grand air.

 

Le choix des itinéraires

 

Aucune destination n’est réellement à proscrire. Il faut penser à éviter dans un premier temps les régions trop montagneuses pour le choc de l’altitude qui peut être difficilement supportable, penser à des itinéraires entrecoupés de pauses pour que les enfants puissent se reposer.

 

L’important dans ce type de voyage est d’apporter un aspect ludique via des excursions en kayak, en cheval, âne ou dromadaire selon les destinations ou une promenade parsemée de chansons et d’anecdotes. On peut aussi apporter un aspect pédagogique en leur faisant rencontrer des enfants de leur âge ou en les amenant dans des écoles. Le tout est de savoir les motiver pour partager ces moments dans la bonne humeur.

 

Il ne faut jamais oublier qu’un tel voyage est très bénéfique pour un enfant : autonomie, ouverture aux autres, partage, respect de l’environnement, goût de l’effort… La liste est longue et non exhaustive !

vous pourriez aussi aimer