Quelle est la différence entre un parking privé et un parking public ?

Vous le savez certainement. Il existe plusieurs types de parkings sur lesquels on peut stationner son véhicule en France. On peut catégoriser ces parkings en deux grands groupes. Les parkings privés et les parkings publics. Ce que vous ne savez peut-être pas, c’est que d’une catégorie de parking à une autre, les règles de conduite, les tarifs et même la prestation du service diffèrent. Quelles sont donc les particularités qui s’observent d’une catégorie de parking à une autre ? En d’autres termes, quelle est la différence entre un parking privé et un parking public ?

Les parkings privés

Les parkings privés sont des parkings qui appartiennent à une personne ou à une structure privée. De ce fait, il est interdit formellement à un usager lambda de stationner dans ce type de parking. Ce pourrait être un parking qui est réservé aux usagers d’un immeuble par exemple. C’est un type de parking qui peut prendre plusieurs formes, telles qu’un box, un garage, un parking à l’extérieur, voire un parking de surface.

Lire également : La carte grise MTT2 expliquée

Lorsque vous stationnez dans ce type de parking alors que vous ne disposez d’aucune autorisation, votre véhicule peut être directement envoyé à la fourrière et vous risquez une amende ou même des poursuites judiciaires.

Il existe toutefois des parkings dits privés à usage public. Cela voudrait dire simplement que ces types de parkings appartiennent à une personne, à une structure ou même à une entreprise, qui l’ouvre au public et lui permet d’y stationner. C’est le cas par exemple de Transparc, une entreprise disposant de parkings à Roissy et Orly, qui l’ouvre au public et en assure la sécurité de façon payante. Il y a également les parkings de supermarché ou de pharmacie par exemple, qui sont des parkings privés ouverts au public.

Lire également : Pourquoi acheter votre voiture au garage à Rognac ?

Les réglementations de circulation dans les parkings privés peuvent être différentes de celles appliquées dans les parkings publics. Ici, la circulation n’est pas régie par le Code de la route. Cela ne veut pas dire que ledit code n’y est pas d’actualité. Cela veut juste signifier que le parking privé pour la bonne marche des stationnements peut faire usage d’un règlement intérieur. Il est donc bien de plutôt suivre les panneaux de signalisation et les marquages au sol.

Les parkings publics

Les parkings publics sont des endroits dont les emplacements sont dédiés à tous les usagers de la route. Ce sont des parkings qui appartiennent aux collectivités et aux communes. Cela en fait d’office la propriété de l’État, qui en est gestionnaire principale. Souvent rencontré sur le bord des routes, en plus grand nombre que les parkings privés d’ailleurs, ce sont des parkings qui se présentent sous forme souterraine ou aérienne.

En général sur un parking public le stationnement est réglementé et peut même être payant. Ici, vu que c’est un parking qui appartient à l’État, le Code de la route entre en vigueur. Il faudra donc s’y conformer au risque de prendre une amende. Il faudra également en tout bon conducteur suivre les panneaux de signalisation, et les marques au sol en n’oubliant pas les règles de priorité. Au cas où il y aurait infraction, ce sont les mêmes sanctions qui seront appliquées comme sur la voie publique.

 

vous pourriez aussi aimer