La filière bananière de Madagascar

La banane est cultivée sur la côte Est de Madagascar. Recouvrant une surface de 40.000 ha environ en ce moment, la banane est présente  toute l’année sous différentes variétés. Une partie est destinée à l’exportation et le reste pour l’approvisionnement local.

La production de la banane à Madagascar

Le résultat de la culture bananière malgache est très variable. Vu qu’elle se plante sur une terre humide, la récolte saisonnière dépend essentiellement des conditions météorologiques du pays. Sur une surface de 40.000 ha, on peut avoir 290.000 tonnes environ (année 2002). La plus grande récolte enregistrée était en 1975 qui a atteint le 400.000 tonnes. Depuis, elle est en régression, 200.000 tonnes en 1985 et passe à 170.000 tonnes en 1999. Près de 90 % de la production est consommé localement.

A lire aussi : Comment éviter que ma cigarette électronique chauffe ?

Les principaux concurrents de Madagascar

Les principaux concurrents de Madagascar dans cette filière sont : le Guatemala, l’Amérique Latine, l’Equateur, la Costa Rica et la Philippines qui représente en tout 11,6 millions de tonnes sur les 13,9 millions de tonnes exportées en 2010, soit 83 % de volume exporté. La part de Madagascar reste encore faible sur le marché mondial. Cette diminution de la production bananière malgache est liée aux différents facteurs principalement le climat pourtant elle reste au même titre que l’exportation niébé black eye bean de madagascar et source de devises pour l’état.

L’effet du changement climatique

Depuis quelques années la condition climatique a touché la production agricole à Madagascar. Pour la part de la banane, elle a besoin beaucoup d’eau pour se nourrir, un peu près 2000 mm /an. Par contre la pluie se fait rare dans le pays et les cultures souffrent d’un manque d’eau. Depuis  trois années successives, le taux annuel de précipitation ne dépasse même pas de 1500 mm / an sauf en cas de cyclone qui par la suite détruit les plantations. La modification observée au niveau du climat a renforcée les maladies sur les bananes.

Lire également : Comment manger après implant dentaire ?

Les perspectives d’avenir pour la culture de banane à Madagascar

L’état a incité les producteurs de bananes à promouvoir la filière bananière. Les processus concernés sont :

  • Augmentation de la production 2 fois plus que l’objectif annuel en élargissant la surface cultivée pour chaque agriculteur.
  • La mise en place d’un système de prix défendant le marché de banane malgache sur la scène internationale.
  • Adoption de la biotechnologie pour accélérer le rendement tout en ciblant la variété produite.
  • Eradication les maladies qui atteignent la banane en particulier la raie.

 

Madagascar est l’un des pays producteurs de banane dans la partie sud est de l’Afrique. Pour le pays, la production est très variante à cause des différents paramètres qui limite la bonne récolte. Le changement climatique, les concurrents et l’instabilité des prix sur le marché international se confondent pour réduire le dividende des producteurs.

vous pourriez aussi aimer