Quelle est la différence entre une chape traditionnelle et une chape fluide

En construction comme en rénovation, la chape constitue le revêtement de votre sol. C’est une couche de mortier posée sur la structure portante du sol d’un bâtiment. Elle sert à niveler et à aplanir la surface du sol à l’intérieur d’une bâtisse pour obtenir une planéité et une horizontalité parfaites. Elle permet également de couvrir l’installation d’un chauffage au sol performant. Il existe deux types de chapes en général : la chape traditionnelle et la chape fluide

Les caractéristiques de la chape traditionnelle

Également appelée chape classique, la chape traditionnelle est composée de sable, de ciment et d’eau, ce qui constitue généralement un mélange assez sec et lui donne une bonne résistance mécanique, une résistance à l’humidité, une fiabilité et une solidité reconnue. Elle peut être utilisée dans les constructions neuves que dans celles à réhabiliter, mais également avec un plancher chauffant après ravoirage réalisé sur le support afin d’y acheminer les canalisations. Par ailleurs, les supports recevant la chape doivent être sains, propres et débarrassés de toute substance qui peut nuire à l’adhérence. La chape traditionnelle se réalise in situ, damée manuellement en utilisant une bétonnière malaxant le mélange de sable, ciment et eau jusqu’à l’obtention d’un matériau assez malléable afin d’être étendu sur la dalle et d’être tiré à la règle pour la niveler. La finition de ce type de chape peut rester nue. Une chape traditionnelle est très isolante qui peut apporter jusqu’à 40 % d’économie d’énergie. En outre, la chape classique se décline en deux catégories, à savoir la chape maigre (voir la video) qui reçoit la pose des carreaux, et la chape de ravoirage destinée à rattraper des différences de niveaux du sol avant l’application d’une chape pour carreler. Si vous souhaitez réaliser une chape traditionnelle pour votre plancher chauffant, il est possible d’ajouter des adjuvants spécifiques.

Lire également : Qu’est-ce que la biomasse ?

Les particularités de la chape fluide

La chape fluide ou chape liquide est composée de mortier fluide à bas de ciment ou d’anhydrite. Ce type de chape est fabriqué en centrale à béton et généralement livrée directement sur le chantier grâce à un camion-toupie. La chape fluide est pompée et mise en œuvre pas des applicateurs professionnels et compétents. Pour la finition, elle est impérativement recouverte d’un revêtement de sol. Par ailleurs, la chape fluide est aujourd’hui la plus utilisée en termes de chape, car elle offre de nombreux avantages. Elle est beaucoup plus rapide à poser par rapport à la chape traditionnelle, puisqu’il suffit à peine de deux heures seulement pour la réalisation chape suisse romande d’environ 100 m2. Sa propriété fluide lui permet de s’infiltrer dans toute sorte d’espace, aussi infime qu’il puisse être. Sa faible épaisseur permet de diminuer les hauteurs de réservation, et d’augmenter de ce fait le volume habitable. Sa bonne capacité d’enrobage renforce l’efficacité des planchers chauffants comme la régulation fine et précise de la température, la rapidité de la montée et de la baisse de la température. Ainsi, les rendements de chauffage sont bien meilleurs, puisque la chape fluide permet un enrobage complet tandis que la chape traditionnelle est beaucoup plus lourde, et donc moins couvrante.

A voir aussi : Les serruriers devront désormais dévoiler avec transparence leur grille tarifaire

vous pourriez aussi aimer