Augmentation mammaire : une chirurgie esthétique plus naturelle

Doivent-ils être gros ou petits ? Chacune a son goût en matière de seins. Si vous souhaitez qu’ils soient plus gros ou mieux proportionnés au reste de votre corps, alors la chirurgie des seins a son mot à dire. Désormais, il existe des techniques d’augmentation mammaire plus modernes, plus efficaces et présentant très peu de risques. Découvrez !

C’est quoi au juste une augmentation mammaire ?

Les chirurgiens la définissent comme un procédé chirurgical visant à optimiser le volume des seins. L’augmentation mammaire peut être envisagée lorsque le relâchement au niveau des seins est important. Plusieurs méthodes peuvent être utilisées pour satisfaire les femmes.

A voir aussi : Horlogerie : les plus belles montres de sport du moment

Deux solutions sûres

Les femmes peuvent choisir entre une pose d’implants en gel de silicone et une augmentation par injection de graisse. La première technique utilise des prothèses mammaires que le spécialiste rempli de gel de silicone. Il faut savoir que le chirurgien charge les prothèses selon la grosseur de sein escomptée. Dans tous les cas, le résultat est spectaculaire et très proche du naturel. Les patientes retournent contentes d’avoir subi une augmentation mammaire.
La seconde méthode est appelée lipofilling mammaire. Il s’agit d’une autogreffe de graisse autorisée en France depuis quelques années. Le chirurgien prélève d’abord de la graisse sur une partie du corps. Puis, il réinjecte la graisse qui a été prélevée dans les seins. La proportion de graisses réinjectée varie entre 200 et 250 g selon les individus.

Quelles sont les femmes concernées ?

Ce type d’intervention chirurgicale peut concerner toutes les femmes en bonne santé qui désirent avoir des seins plus volumineux. Cependant, le lipofilling mammaire est déconseillée à celles qui ont dépassé 35 ans. Elle est proscrite en cas d’antécédents (familiaux ou personnels) de cancer du sein. C’est pourquoi la consultation d’un chirurgien esthétique spécialiste est primordiale avant une éventuelle intervention. C’est le mieux placé pour vous orienter vers la méthode la plus appropriée à votre situation.

Lire également : Se faire un massage pour se détendre

Le déroulement de l’intervention

Voici ce qui se passera au cours de l’opération si vous êtes déclarée apte à une augmentation mammaire. Dans le cas de la pose d’implants en gel de silicone, l’intervention a lieu sous anesthésie générale. Le chirurgien dispose soigneusement la prothèse devant le muscle pectoral ou derrière en fonction des cas.
L’augmentation par injection de graisse est pratiquée également sous anesthésie générale. Ici, le chirurgien prélève dans un premier temps de la graisse au niveau du ventre ou des hanches de la patiente. Cette graisse peut être aussi extraite dans la zone de la culotte de cheval. Après centrifugation, elle sera réinjectée dans les seins. La durée de l’opération oscille entre 1h 30 et 2 h.

Les suites opératoires

Que ce soit l’un ou l’autre cas, les douleurs qui surviennent après l’intervention disparaissent avec la prise de paracétamol. Mais, il faudra évidemment attendre quelques jours avant de reprendre le travail (3 à 4 jours). Pour éviter le durcissement des prothèses, un massage des seins peut être recommandé par le chirurgien. Le tarif de ces différentes techniques évolue entre 3800 et 4500 euros.

Quel type d’implant mammaire ?

Une des chirurgies esthétiques couramment réalisée est la pose d’implant mammaire. Il est fort probable que vous connaissiez une personne dans votre entourage proche ou de connaissance qui est subi cette intervention. Pour autant chaque opération est différente, car tout simplement le corps de chaque femme est unique et vos désirs également. L’augmentation de la taille de la poitrine par un implant doit donc se faire en fonction du volume désiré et non pas d’une taille de bonnet. Votre chirurgien esthétique devra donc définir avec vous plusieurs choses :

  • La hauteur et la largeur que vous désirez obtenir pour que le résultat reste naturel.
  • La projection : autrement dit, l’aspect de votre sein vu de profil.
  • Le volume. Attention le volume ne veut pas forcément dire que vous aurez des seins très imposants, car cela dépend de votre morphologie. Votre implant peut donc plus ou moins s’étaler.

En fonction de tout cela, vous pourrez avoir un implant de forme différente. Il existe des implants ronds, ergonomique, ou en forme de goutte d’eau. Outre la forme, le chirurgien esthétique choisira également la matière de l’implant mammaire. De nos jours, il en existe en sérum physiologique, en silicone ou en polyuréthane.

vous pourriez aussi aimer