Aloe vera qui s’affaisse ?

L’Aloe Vera est une plante aux multiples usages et cultivée dans plusieurs régions du monde notamment dans la méditerranée, en Afrique du Nord, aux îles Canaries et au Cap-Vert. Elle  est simple à cultiver, peu exigeante, mais peut aussi rapidement s’affaisser dans certaines conditions.  Heureusement, il existe des techniques simples et pratiques qui permettent de le récupérer.

Comment reconnaître l’aloe Vera ?

L’Aloe Vera est une espèce d’aloès appartenant à la famille des Alocées avec plus de 300 variétés cultivées dans le monde entier. Elles sont appréciées pour leurs propriétés cosmétiques, culinaires et cicatrisantes. En dehors de ces atouts, cette plante est beaucoup utilisée pour améliorer le décor d’une maison.

A voir aussi : Brico : comment choisir ses peintures

Elle se reconnaît facilement par ses feuilles persistantes et par ses racines peu profondes. Mise en terre, elle pousse en colonie et se multiplie à une vitesse vertigineuse. La feuille agréable au regard est de couleur verte parfois tachetée de blanc et de forme linéaire. La tige à base ligneuse est courte, environ 50 cm de haut. En somme, c’est une plante savoureuse qui est très utile pour les petits soins.

Faites quand même attention à ses épines souples. Ecartées de 1 à 1,5 cm, elles semblent inoffensives, mais peuvent blesser quelque fois. Même si les blessures ne sont que superficielles, elles font tout de même un peu mal.

A lire également : Les raisons d’installer des panneaux solaires sur son toit

Pourquoi l’Aloe vera s’affaisse-t-il ?

L’Aloe Vera peut s’affaisser dans plusieurs conditions. Par exemple, une exposition accrue et trop prolongée au soleil pourrait assécher rapidement le feuillage et faire jaunir la plante. Cette dernière ne supporte pas trop d’être mise sous les rayons solaires. Elle contient une pulpe blanchâtre qui est utilisée dans la cosmétique et pour réaliser des cataplasmes. La forte chaleur fane rapidement la plante et elle s’affaisse.

Également, le manque d’eau, surtout pendant l’été et le printemps dans les milieux tempérés est une raison majeure. L’absence de la lumière est aussi un important facteur pouvant faire flétrir la plante.

Hormis tout cela, il faut ajouter que la plupart des variétés d’Aloe vera sont de la famille des plantes grasses. Ainsi, elles ne supportent pas beaucoup d’eau et apprécient particulièrement d’être cultivées dans des milieux arides. C’est justement pour cela, que cette essence végétale est retrouvée un peu partout en Afrique de l’ouest. Si vous êtes dans un climat tropical, vous devrez moins arroser votre plant d’Aloe vera pour éviter que l’eau ne remonte par capillarité pour tuer les racines.

Comment remédier à une Aloe Vera affaissée ?

Afin de pallier à l’affaissement de l’Aloe Vera, il existe une multitude de solutions. Il ne faut surtout pas changer le pot dans lequel la plante est mis en terre. En effet, un tel changement d’environnement d’une plante affaissée peut être à l’origine de sa mort.

L’attitude à adopter est de commencer par l’arroser une fois par semaine, de préférence le matin avec une eau de température ambiante. Installez-là dans un endroit un peu humide, mais éclairé. À ce niveau, les rayons de soleil ne doivent pas directement l’atteindre. En guise d’exemple, vous pouvez l’installer près d’une fenêtre qui laisse filtrer quelques rayons solaires.

Pour finir, sachez que l’usage de l’engrais n’aura aucun impact sur la récupération de l’Aloe Vera quand elle se fane. Suivez simplement ces quelques conseils ci-dessus et vous obtiendrez en quelque temps des résultats spectaculaires.

vous pourriez aussi aimer