5 conseils pour éviter les litiges liés aux travaux

La construction d’une maison individuelle est toujours compliquée. Il faut non seulement choisir un bon professionnel, mais aussi s’assurer que celui-ci dispose des garanties nécessaires pour la bonne exécution des travaux. Dès lors, pour éviter que la collaboration toute au cauchemar, il faut prendre les devants. Voici 5 astuces pour éviter les litiges liés aux travaux.

1. Bien choisir son entreprise

C’est sans doute l’étape la plus importante, car cela détermine le type de collaboration que vous allez avoir. Dès lors, avant de confier vos travaux à qui que ce soit, il faut vous renseigner sur la solidité financière de l’entreprise. Pour cela, n’hésitez pas à consulter les sites spécialisés ou au registre du tribunal de commerce.

A lire également : Maillot personnalisé : optimiser votre confort lors de vos activités sportives !

2. Avoir une assurance dommage-ouvrage

Une assurance dommage-ouvrage est une garantie incontournable pour tout type de construction. Si l’on sait qu’elle peut coûter quelques milliers d’euros, elle est une garantie qui permet d’obtenir rapidement une indemnisation en cas de sinistre et surtout d’obtenir une véritable indemnisation. Dès lors, le principe de la recherche de la responsabilité n’est pas appliqué et l’indemnisation de fait sans enquête préalable. Toutefois, n’hésitez pas à demander au professionnel de vous montrer son attestation d’assurance.

A voir aussi : Faites confiance aux coaches dirigeants de VISCONTI pour votre accompagnement

3. Bien lire le contrat de construction

Pour certains contrats, notamment ceux qui sont rédigés pour la construction d’une maison individuelle, doivent contenir certaines mentions. Parmi celles-ci, nous avons la désignation du terrain, les caractéristiques techniques du bâtiment, le coût des travaux, la date d’ouverture et de fin des travaux, etc. N’hésitez pas à vérifier que les principales informations y sont contenues avant de signer.

4. Faire attention lors de la réception des travaux

La phase de réception des travaux est souvent celle où toutes les imperfections sont mises à jour. Dès lors, c’est une parfaite occasion pour pointer du doigt toutes les imperfections, défauts, vices et malfaçons que vous pourrez constater. En ce sens, vous devez vous montrer très précis, car il faudra vous faire accompagner. Il s’agit d’une étape d’autant plus importante que les différentes garanties d’une assurance dommage ouvrage ne s’appliquent pas aux vices apparents. Par ailleurs, le simple fait de payer tous les coûts des travaux ne signifie pas forcément que le lieu vous appartient.

5. Réagir rapidement en cas de vice

Lorsque vous constatez un vice apparent au niveau du fonctionnement, il est impératif de le signaler au professionnel qui a déjà réalisé les travaux. Pour l’assurance dommage ouvrage, il faut aussi réagir vite pour activer les leviers de remboursement.

vous pourriez aussi aimer