Vie de couple : Vers l’émergence de l’industrie de l’infidélité

Selon les statistiques, 40% des hommes ont déjà trompé leur femme au moins une fois contre 25% chez les femmes. Vue ces chiffres dont, on peut conclure qu’une bonne partie des couples d’aujourd’hui vivent dans l’infidélité. Face à cette situation, le business de l’infidélité a vu le jour et ne cesse de croitre au fil des années.

Des fournisseurs d’alibi

L’alibi est l’un des principaux paramètres pour bien couvrir une infidélité. Aujourd’hui, bons nombres d’entreprises proposent aux hommes et femmes infidèles des alibis en béton qui leur permettent de voir d’autres personnes discrètement. Parmi les méthodes les plus classiques, il y a les faux appels ou sms émanant du bureau ou d’un ami très proche. Il y a également les fausses invitations pour se rendre à un séminaire ou une conférence. Dans ce cas précis, l’agence créé des tas de faux documents pour être le plus crédible possible (faux billets de train ou d’avion, fausses réservation à l’hôtel, fausse brochure concernant l’évènement…). En étant doté de tous ces alibis l’homme ou la femme infidèle pourrait passer tranquille un week end complet avec son amant ou amante.

Lire également : Comment éliminer les doryphores naturellement ?

Une entreprise à Paris trainée en justice

Gleeden est actuellement sur la sellette. Une communauté catholique (l’AFC) a accusé le site de promouvoir l’adultère qui est en amont interdit par la loi et en aval c’est quelque chose d’immoral.  Néanmoins malgré tout cela, l’industrie de l’adultère continue toujours de se développer. On se souvient tous du site Ashley Madison. Même après avoir été victime d’un piratage rendant public toutes les données confidentielles de ces membres, il n’a pas perdu sa crédibilité. Pour conclure donc, le business de l’infidélité continue et continuera de s’accroitre car il y a de la demande.

A lire aussi : 3 bonnes raisons de méditer

vous pourriez aussi aimer