You are here
Home > Société > Se former aux métiers de la viande : vers un emploi d’avenir.

Se former aux métiers de la viande : vers un emploi d’avenir.

La France était en 2015 le premier pays européen exportateur de viande et ce, malgré la baisse de consommation de viande des ménages français et européens. La filière viande se porte donc bien, grâce à l’export. Alors jeunes gens, pourquoi ne pas vous orienter vers les métiers de la viande ?

Les métiers de bouche sont vecteurs d’emploi

On appelle métiers de bouche, les métiers liés à la préparation de l’alimentation humaine. Il va sans dire que dans un pays comme la France, ce type de métier est d’une importance capitale. Pourtant la mauvaise image véhiculée par ces métiers manuels à longtemps provoqué une crise de vocation chez les jeunes. Si on manque toujours de bouchers et de poissonniers, la tendance tend à se réduire. Jusqu’en 2016, on recrutait ainsi 6000 bouchers par an. L’image de ces métiers évolue, peut être en partie grâce aux nombreuses émissions de télévision dédiées aux activités culinaires, si bien que devenir traiteur est même synonyme de luxe !

Des formations à foison

La France étant un pays agricole et très attaché à tout ce qui concerne l’alimentation, la filière agro-alimentaire était en 2015 le premier secteur européen et français en terme de chiffre d’affaires. Les formations sont très nombreuses dans ce domaine et vont de l’apprentissage au bac+8. Des enseignements en préparation du Bts agroalimentaire ou du bac pro boucher charcutier sont ainsi proposés dans les nombreux centres de formation.

Apprentissage et emploi en alternance séduisent les jeunes

Premier secteur industriel en France avec plus de 500 000 salariés et 80 métiers, l’agroalimentaire est un secteur vaste. Plus particulièrement, les métiers de la maintenance et de la production sont en recherche d’apprentis et de jeunes diplômés de BTS licence pro ou BAC professionnel. L’emploi en alternance a également le vent en poupe et de nombreux contrats sont à pourvoir, principalement dans les entreprises dont les process sont fortement automatisés.

Laisser un commentaire

Top