You are here
Home > High-tech > Comment mettre en place un coffret Virtual Desktop Infrastructure.

Comment mettre en place un coffret Virtual Desktop Infrastructure.

La machine virtuelle ou VDI, fait référence au processus consistant à exécuter un poste de travail utilisateur à l’intérieur d’une machine virtuelle fonctionnant sur un serveur dans le datacenter. Elle permet aux clients de rationaliser la gestion et les coûts en consolidant et centralisant les postes de travail, tout en offrant aux utilisateurs la mobilité et la liberté d’accéder à leurs postes virtuels à tout moment, en tout lieu et sur n’importe quel périphérique.

Il s’agit donc dans ce mini article de vous montrer comment mettre en place un coffret VDI et ressortir les multiples avantages de son installation.

Mise en place du coffret VDI

Pour mettre en place un coffret VDI en toute sécurité, il est préférable de faire appel à un électricien chevronné comme celui-ci en  Ile de France. Les matériels nécessaires pour l’installation sont principalement des câbles, des connecteurs, et un serveur distant ou un PC central. Son infrastructure consiste en un hébergement d’un système d’exploitation dans une machine virtuelle exécutée sur un serveur déjà hébergé. Le tout pourrait être guidé à distance par un logiciel dédié ou centralisé vers un ordinateur de commande centrale. Les modifications apportées à la machine virtuelle sont ainsi reconnues et appliquées à tous les ordinateurs concernés par le réseau local implémenté.

Autrement dit, la virtualisation permet l’utilisation des postes virtuels par les abonnés, du fait que les PC qu’ils manipulent sont reliés à un seul serveur ou un poste central. Ce dernier peut être installé soit dans une résidence, soit dans une société, soit dans un data service. Il se peut que les utilisateurs se trouvent dans différents lieux géolocalisés alors qu’ils peuvent toujours jouir de mêmes informations grâce au coffret VDI.

Avantages

Les dépenses générales en termes de matériels se voient réduites grâce à la centralisation de la commande de tous les postes de travail. La tâche est ainsi rendue facile et rapide, donc il y a un gain considérable de temps. Du coup, cela permet d’éviter le risque de TCO astronomique, et d’avoir une sauvegarde momentanée des données.

Le VDI optimise d’une manière remarquable l’intégrité des données. À un moment défini, l’utilisateur peut réutiliser ces données stockées et sécurisées pour assurer la continuité de son activité. D’une autre manière, on peut dire que ces données restent pertinemment disponibles.

Enfin, à part la réduction du coût et l’amélioration de la sécurité des données, ce nouveau gainage de communication se démarque également de son agilité et sa souplesse. Terminer les corvées de 8 heures par jour devant l’ordinateur, désormais avec le système VDI, on peut sortir ailleurs ou se divertir un peu tout en restant connecté à ses données via une tablette, un Smartphone… En addition, on peut dorénavant confier le traitement de certaines données à des fournisseurs de service proposant le modèle « nuage ». Il s’agit d’une méthode complémentaire au traitement numérique sur place.

Top