You are here
Home > Maison > Immobilier > Faire de son bien immobilier un bon placement

Faire de son bien immobilier un bon placement

Si investir dans la pierre reste un placement intéressant à plusieurs titres, il est bien connu que ce n’est pas une activité de tout repos. L’investisseur individuel doit se transformer en un polyvalent compétent aussi bien en matière d’architecture, de suivi de chantiers de construction ou de rénovation, de fiscalité et de gestion locative.

Investir en SCPI, la tranquillité

Le meilleur moyen de se dédouaner de tous ces aspects difficiles du terrain est de confier ses fonds à une SCPI qui se charge de tout le travail pratique. L’associé d’une SCPI profite également des négociations serrées que celle-ci est capable de mener au regard de sa force de frappe financière.

Il profite également de la mutualisation des risques sur les nombreux immeubles gérés contrairement à un investissement individuel qui doit les absorber tous. Enfin il profite aussi et surtout du conseil d’une équipe de spécialistes dans tous les domaines de l’immobilier qui vont l’aider et le guider dans ses choix en fonction de son profil patrimonial particulier.

Le monde de l’investissement immobilier en mutation

Les nouvelles technologies, les nouvelles façons de concevoir le travail tertiaire et les impératifs environnementaux de plus en plus exigeants sont en train de révolutionner le monde de l’investissement immobilier. Là où les grandes enseignes s’installaient en priorité dans les grands centres urbains, on voit maintenant nombre de professionnels préférer des zones géographiques comportant moins de contraintes et de pertes de temps en transport pour leurs collaborateurs et donc plus de productivité.

Le travail tertiaire a complètement changé, le télé travail prend une place de plus en plus importante, il n’est plus utile d’être présent dans un lieu pour faire une réunion avec plusieurs collègues ou avec des clients et fournisseurs. On voit ainsi apparaître des concepts de nouveaux locaux tertiaires équipés et conçus pour être partagés par plusieurs entreprises. Si une présence physique n’est nécessaire qu’un ou deux jours par semaine, il est inutile de financer des locaux toute la semaine.

Pour attirer les talents, il convient pour l’entreprise de pouvoir mettre à leur disposition non seulement des espaces de travail agréables et performants mais aussi de leur offrir une zone géographique munie de toutes les infrastructures nécessaires à leur vie familiale et sociale. Les nouvelles implantations décentralisées si elles sont bien ciblées offriront l’avantage d’être beaucoup plus accessibles, plus en adéquation avec les normes contemporaines et éviteront l’exigüité des bureaux qui est souvent un vrai problème en centre ville là où le prix du mètre carré est parfois prohibitif.

Les SCPI entre présent et futur

Certaines SCPI, parmi les plus anciennes, ont des capitalisations très conséquentes qui leur permettent de mobiliser des fonds en vendant certains immeubles qui ne sont plus tout à fait en adéquation avec la demande des locataires contemporains.

Ces biens étant le plus souvent placés dans des zones urbaines à forte densité et dont la durée de détention est très longue, se négocient facilement et permettent de dégager des moyens qui s’additionnent à la récolte de fonds des adhérents de la SCPI pour réinvestir dans une nouvelle dynamique.

Ainsi la scpi epargne fonciere est en train de changer son image de SCPI presque purement francilienne en se séparant d’immeubles en région parisienne pour procéder à une diversification de son portefeuille dans les grandes métropoles régionales mais aussi à l’international, principalement en Allemagne, fleuron de l’économie européenne. Ce pays est particulièrement attractif pour les investissements immobiliers parce que le concept de SCPI y est absent, parce que le dynamisme de son économie crée des potentiels importants et surtout parce que la fiscalité y est plus douce, la CSG CRDS, actuellement de 15.5 % en France, y est notamment absente.

Cette SCPI est également en train de prendre l’autre tournant porteur d’avenir, à savoir l’acquisition et la construction de biens dits alternatifs, voire futuristes en matière énergétique dont on peut raisonnablement préjuger qu’ils produiront des rentabilités optimisées dans un avenir proche.

Bien choisir sa SCPI de rendement

Les futurs locataires des immeubles donnés en location sont également particulièrement et de plus en plus attentifs et demandeurs d’une qualité environnementale des locaux leur permettant de bien maîtriser leurs charges de fonctionnement. Une image d’entreprise durable, respectueuse de l’environnement est un plus non négligeable pour un entrepreneur désireux de démontrer son dynamisme.

Lorsqu’on décide d’investir dans l’immobilier il faut garder à l’esprit qu’il s’agit d’un placement au minimum à moyen terme et le plus souvent à long terme. Ainsi au moment du choix de la SCPI à qui l’on va confier ses fonds, faut-il prendre en compte les taux de distribution des dividendes, mais il faut aussi analyser ses potentiels d’avenir.

C’est en effet le rendement futur qu’il convient d’évaluer autant que faire se peut. Et ce potentiel ne repose certainement pas sur les paramètres du passé mais dans le dynamisme de la SCPI et dans sa faculté de s’adapter aux demandes des futurs locataires, parce que c’est le taux d’occupation des biens mis en location qui va générer les revenus et donc la pérennité de l’investissement.

Top